Le 26 mars 2015, la Fondation Blachère en France, présente et reçoit une exposition autour de 15 artistes contemporains majeurs, reconnus et émergents issus d’Afrique. Artistes mondialement renommés,jeunes talents confirmés, ils exposeront sur le thème VISIBLES/INVISIBLES.
Visibles et Invisibles : ce qui est là dans l’ombre, non pas vraiment caché mais peu regardé, peu convoqué. L’artiste comme Voyant, celui qui regarde et nous amène à voir.
Cette exposition est une invitation à voir l’Afrique autrement, à voir ce qu’on cache, ce qu’on ignore, ce qu’on néglige, mais qui est bien présent. L’artiste est un héraut qui se fait voix des sans voix. Il se fait sentinelle et tente de réveiller le spectateur, de l’interpeller.
De Mouna Karray
Les femmes accusées de sorcellerie et chassées du village, présentées par le photographe Nyaba Léon Ouédraogo, les mémés footballeuses du Township d’Orange Farm chez Andrew Esiebo,   les prostituées d’Addis Abeba vues par Michael Tsegaye, le corps contraint et enfermé dans un linceul blanc, juste l’explosion de la révolution tunisienne chez la photographe Mouna Karray,  La représentation du handicap en Afrique par Malik Njemi,… autant de scènes qui sont le symbole d’une Afrique remuée par des injustices, défendue par des héros parfois martyrs.
« Vous êtes le seul à nous voir, parce que personne ne s’intéresse à nous » Dit-on au photographe burkinabé Nyaba Léon Ouédraogo.
Photographes, peintres, dessinateurs, sculpteurs… Ces artistes ont chacun fait le choix d’un questionnement sur la notion de « marge » en Afrique.
L’exposition durera du jeudi 26 mars 2015 au samedi 26 septembre 2015.
 
Sources: www.fondationblachere.org
www.rfi.fr
www.loeildelaphotographie.com

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *