Meleko Mokogsi est un artiste multidisciplinaire originaire du Bostwana. Il a réalisé une série de tableau intitulée  » Pax Kaffraria ».
Pax Kaffriari est un projet à huit chapitres qui a le Botswana, l’Afrique du Sud, la Zambie et le Zimbabwe comme des cas d’études. Le travail de Meleko tourne autour des questions d’identification nationale, l’histoire coloniale, la mondialisation, la trans-nationalité, la blancheur, « l’africain » et l’esthétique post-coloniale.

 
Dans ce travail, Mokgosi continue son interrogation quant aux implications d’histoires établies. Son travail examine la transmission d’histoire, déterminée par les notions fondamentales européennes de représentation.

Pax Kaffriara dénonce le rejet du patrimoine culturel africain, de l’éducation africaine, et la dénaturation de l’histoire africaine par des procédés malicieux.
Personnellement j’ai choisi de parler de Meleko pour sa franchise. Il ne passe pas par quatre chemins pour présenter le tableau qu’il s’est fait d’une Afrique sous la colonisation. Il pointe du doigt le système éducatif, l’introduction du christianisme, la bureaucratie, la hiérarchisation des races… Les illustrations sont d’un parlant.  Certains faits n’auraient cependant pas parus si négatifs dans le tableau dressé par Meleko, si ils ne rappelaient pas comment il y a eu instrumentalisation à des fins carnivore.

 

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *