Du 03 au 12 avril 2015 s’est déroulé le Salon international de l’Agriculture et des Ressources animales d’Abidjan (SARA). Ce salon tant attendu s’est voulu plateforme d’opportunités, espace d’exposition et acteur d’accroissement du partage des compétences.
Pour sa troisième édition, le salon fait peau neuve sur un espace de 80000 m2 de trésors de chez nous et d’ailleurs. Ces ressources s’organisant autour de neuf pôles dont le pôle élevage, pêche et aquaculture, le pôle produit du terroir ou encore le pôle international pour ne citer que ceux-là.

Nous nous y sommes rendus. Notre visite commence par le box qui a fait couler beaucoup de salives à savoir le box des bovins européens. Les conditions privilégiées de ces derniers (présence de ventilateurs), différentes de celles de nos bovins d’Afrique en ont surpris plus d’un. Il faut dire que ces bovins-là sont différents des nôtres. Leurs poils lustrés, leurs poids importants (très) et la douceur visuelle de leur pelage nous donnent envie de rester là à les regarder (ou profiter de leur ventilation qui nous épargne de cette chaleur intense qui nous brûle la peau).

Sous ce hangar, il n’y a pas que les bovins, il y a aussi l’autruche de Korhogo imbue d’elle-même et adepte de selfie. Les porcs se noyant dans leurs graisses et leur détritus. Et enfin, les attractions favorites des enfants que sont les chevaux et les chameaux.

Quand nous quittons cet espace ouvert qui nous abrite quelque peu de la chaleur, nous nous retrouvons sous les tentes qui sont au nombre de trois. Ces tentes regroupent entre autres, les VIP, les sponsors et les entreprises. Le petit plus se situe au niveau de l’espace be to be qui est une plateforme d’accès directs à certaines opportunités d’affaires.
Nous faisons dans la mesure du possible le tour de ce salon parce que parcourir 80000 m2, ça fait beaucoup.

De la Sucaf à Olam en passant par Nestlé, tout y passe. Nous en apprenons plus sur la fabrication des sucres, des cubes maggi, du café. Nous savourons le chocolat Barry Callebaut (summum de tempérance) qui fond en bouche et coule dans nos gorges. Nous dégustons celui de CEMOI qui a encore du chemin à faire, mais qui n’en est pas moins goûteux. Nous découvrons que Nestlé ce n’est pas seulement les produits, c’est aussi une aide importante au développement de l’agriculture et à l’amélioration des cultures. Nous savons désormais que la FAO c’est l’aide à l’alimentation, mais uniquement au niveau des structures étatiques.
Mais, ce n’est pas tout. Nous en apprenons un peu plus sur ce que notre pays et les pays invités fournissent en matière d’agriculture et de ressources animales.
Tout ceci a été possible grâce au brio organisationnel de Voodoo Communication qui a eu en charge la conduite de cet événement.
Nous sommes donc impatients de découvrir le SARA 2017 parce que celui-ci, nous nous en souviendrons longtemps.
 
 

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *