Miss Ebène cicéfa, au centre.
C’était soit « au pays de Miss Ebène cicéfa », soit « dans la caverne de Miss ébène cicéfa ». Finalement le titre de l’article est tout autre. Mieux non?
Cette rencontre était prévue pour plus tôt que ce Mardi 14 Novembre. Malheureusement, une semaine avant, une chute de vélo avait contraint à son report.
Ainsi c’est sous une chaleur peu tolérante mais annonçant une journée des plus radieuses, que l’équipe de R.A.R s’est rendue au showroom de Miss Ebène Cicéfa, pour l’enregistrement d’une émission du webzine, hits2babi.com, et
Ses photographies
Rythmes d’Afrique, Racines.
Notre hôte nous accueille chaleureusement. Elle nous attendait. A quelques minutes prêt, nous avons respecté cette fameuse « heure africaine »: 30 minutes de retard…
Les civilités achevées, elle nous invite à la suivre.
Nous entrons dans son showroom, après avoir traversé un magnifique jardin.
Murs orange vif, Sacs de toutes les coloris, bijoux ethniques, cravates,
coup de coeur!
serviettes, foulards, cousins en pagne, article de décorations, photographies, et cette musique jazz en fond sonore…Il y a de la vie par ici!
Miss Ebène cicéfa, c’est d’abord Madame Joigny, mère, épouse, amoureuse de voyages et de découvertes.
 
C’est surtout dans le contexte qui nous intéresse, la créatrice de la marque Ebène cicéfa.
prise dans le jardin
La rencontrer s’est imposé à nous, tant sa créativité a le don de se ressourcer dans le puits de l’Afrique culturelle. Originalité et beauté, sont ce qui caractérise son travail.
11h30, tout est prêt. Micro, caméras, question, invitée. Action!
C’est entre quelques fous rires et blagues, que notre hôte nous parle d’elle, de son travail. Après quoi, nous avons droit à une fiche détaillée et en image réelle, de ses réalisations. Au final, en plus d’être créatrice d’accessoires- principalement empreint d’Afrique , dans leur conception- , Madame Janine Joigny est photographe, paysagiste, et décoratrice d’intérieur.
Ça explique bien la mention « agitatrice d’émotion » sur sa carte. Elle a plus d’un tour dans son sac.
C’est pleins d’admiration et surtout satisfaits, que nous l’avons quitté. Nous retenons de ce moment en sa compagnie, la constante bonne humeur qui
L’enregistrement débute.
domine chez elle, son sens de l’humour et son calme. Quoique je n’oublie pas la noix de coco, qu’elle m’a spontanément offerte!
Merci à Jean-Yves Kacou et Charles Levy, cameramen et réalisateurs passionnés, à Frédérick, photographe timide pour le coup, et à Alexandra Thalmas, perchiste et consultante mode atypique. (Comme elle l’a dit, vous êtes une équipe d’enfer!)
Bientôt, Hits2babi.com, le Webzine urbain, vous offrira en ligne l’émission. Du coup, je ne dirai pas plus de cette journée d’enregistrement. A suivre…
Orphelie T.
Et voilà la vidéo!
Emission « Rythmes d’Afrique »
 
 

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *