Shooting avec le photographe Daniel Sery
A 19 ans, c’est la coqueluche des T ivoiriens. On la découvrait à la huitième édition de Afrik Fashion Show à Abidjan. Depuis Awa Sanoko est devenue incontournable. Avec son allure, son assurance, sa démarche ferme et son teint carbone étincelant, elle retient l’attention à chaque apparition. Awa habille l’habit. Plébiscitée pour les séances shooting des créateurs, elle excelle autant sur le podium que face à l’objectif. Cette jeune ivoirienne est bien partie pour  devenir une ambassadrice de la Côte d’ivoire et de l’Afrique sur la scène mondiale.
Elle a accepté de répondre à des questions que je lui ai cousues sur mesure.
    Bonjour AWA
Bonjour !
Déjà merci d’avoir accepté de répondre à mes questions
 
Je le fais avec plaisir.
 Vous êtes surtout connue pour votre carrière de mannequin, mais en dehors qu’est que vous faites ?
 
Alors l’année prochaine je ferai les études en linguistique précisément dans l’interprétation. J’adore les langues !
Afrik Fashion Show 8
        Quelle est la priorité pour vous ?
ma priorité actuellement c’est mon avenir dans le mannequinat
      Depuis combien d’année exercez-vous le métier de mannequin ?
Disons que y a pas si longtemps. Je me suis beaucoup entraîné à l’écart et je ne me suis faite connaître qu’au Afrik fashion show 8 d’Isabelle Anoh qui fut d’ailleurs mon tout premier grand show en novembre 2013. Ça fera donc un an en Novembre 2014.
Quelle a été la plus grande difficulté à vos débuts ?
le plus difficile pour moi était de me trouver un style bien à moi, quelque chose d’original ; de particulier. Et puis y a aussi la marche car je ne savais pas bien marcher et je remercie mon premier formateur M. François Bahié.
       Question classique mais importante : Comment êtes-vous arrivée aux T
Comment suis arrivé au T ?? Bah j’ai fait un casting et grâce à Gilles Touré, je suis arrivé au T car il faisait partie des membres du jury et c’est lui qui m’a donné cette chance, (casting afrik fashion show). Mais je dois à Kristin bell et à son agence de m’avoir véritablement révélée.
Styliste: Elie KwamePhotographe: Daniel Sery
      Récemment vous étiez au Sénégal, puis au Ghana. A quelle occasion ?
J’étais au Sénégal à l’occasion de dakar fashion week organisé par le designer Adama Paris (que je salue au passage) et j’étais au Ghana pour un casting qui réunissait tous les mannequins des pays d’Afrique car c’était le casting du festival de l’Union africaine(A.U fashion festival show) et donc moi je suis allée représenter mon pays la côte d’ivoire. Par la grâce de Dieu j’ai été retenue avec 2 autres mannequins ivoiriens.
      Quels sont aujourd’hui les challenges que vous visez ?
Mon challenge visé dans ce métier est de devenir le  prochain mannequin mondialement connu comme Alek Wek ou Naomie Campbell , et honorer mon pays car cela sera une très grande fierté pour moi
      Quels sont à votre sens, les hauts et les bas de ce métier ?
Les bas je n’en vois pas trop. Les hauts, c’est le tour du monde, les découvertes, les rencontres, le fait de s’enrichir de la culture des autres pays. Mais les bas, J’en n’ai pas encore rencontré.
      De quoi avez-vous horreur dans votre métier ?
Ce que je déteste dans ce métier c’est le jugement hâtif des gens. Ils considèrent dès que vous êtes mannequins que vous avez la grosse tête. Pourtant il faut chercher à connaître une personne avant de la juger.
      Comment vous pourriez expliquer l’intérêt que vous suscitez dans le milieu ? Quelle est votre force ?
Ma force je crois que c’est tout d’abord ma simplicité, ensuite mon teint et enfin l’originalité que je dégage.
      Votre faiblesse ?
Ma faiblesse (rire) j’en ai pas.
        (Rires) Votre couleur de peau noire ébène n’a jamais été un complexe ?
Ma couleur de peau un complexe ??? (rire) vous êtes sérieux ??? Au contraire c’est ma force et ma fierté.
        Nous sommes à la fin de notre échange. Un dernier mot ?
Mon dernier mot, c’est juste merci, merci à Daniel Sery et Kristin Bell de l’agence Kwayo qui est ma maison.  Ils m’ont vraiment aidé. J’espère que mon pays        me soutiendra dans ma lutte. Only one love & One peace. Merci !!
 

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *