#ArtBidjan. Le hashtag est lancé!
Mai prend fin. Ouf ou snif, le soupir diffère pour les uns et les autres. Une chose est sûre, les amoureux de l’Art n’auront pas boudé leur plaisir ce mois. Un vrai condensé d’événements à la gloire de l’Art! A peine finit-on de noter une date dans son agenda, qu’on reçoit une invitation via facebook: Un vernissage, une expo-vente, un afterwork, une pièce de théâtre, un festival de danse… On soupçonnerait presque les promoteurs de ces rendez vous de s’être passé le mot: « Ce mois, on leur en met plein la vue ».
L’exposition de Virginia Ryan. (Crédit photo: Galerie Cécile Fakhoury)
L’exposition de Virginia Rian à la Galerie Cécile Fakhoury débutée le 2 mai pour s’achever le 28 juin, Les rencontres litteraires « Mots d’ombre » de Essi Kelly le 10 mai, la pièce théâtrale GAOU’S STORY qui s’est déroulé tout le mois de mai au Music All,  l’inauguration d’une nouvelle galerie LE BASQUIAT, L’exposition SAHARA DREAMING de Moustafa Chaetali, l’exposition de Gervais Somian à la galerie Arts Pluriels, Le festival de danse africaine contemporaine à l’institut Goethe et à l’institut français,  les expo-ventes d’artisans, le MORENO’S Fashion, le Abidjan Art festival qui a démarré le 23 mai à la galerie Amani… Et ça c’est juste ce dont j’avais connaissance,  si tant est que je n’en ai pas omis.
J’étais donc de ceux qui se sont laissés prendre à souhait dans le tourbillon. Attention les poches, vous qui négociez avec les fins de mois. En terme de transport, si vous voulez être partout, vous risquez de suffoquer. Il y a ces jours où vous avez l’embarras du choix. Deux vernissages dans la même soirée et une représentation théâtrale. Ce mois…
L’expo SAHARA DREAMING à la Fondation Donwahi.
À l’image de ce mois, Abidjan s’éveille à l’Art, au culturel. Mon fil d’actualité n’en finit pas de  présenter une nouvelle affiche qui annonce un nouvel événement. J’ai été à certains de ces événements,  j’en ai eu vent pour d’autres, et il y en a certainement qui me sont passés sous le nez. En tout cas, on peut valablement dire: « Ici, c’est #ArtBidjan ! »
Oui oui, ce nom à un air du « Dak’Art », la biennale qui célèbre l’Art au Sénégal. Et avec l’allure que prend la promotion du domaine à Abidjan, Fanta, « the geek model » , une copine blogueuse, me disait en spectatrice fascinée qu’un « hashtag #Artbidjan s’impose ». Depuis ce jour, nous nous attelons à promouvoir ce terme et ce concept qui ramène à cet Art en mouvement à Abidjan. A chacun de vos tweets, de vos publications facebook relatifs à l’Art, posez ce hashtag. Bientôt quand on le tapera dans un moteur de recherche, on aura un beau répertoire d’événements abidjanais, artistiques et culturelles. Moi j’achète.
 
 

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *