Joseph Dahouet Boigny
Nouveau sur la scène artistique ivoirienne, cet artiste plasticien est bien parti pour écumer les salles d’exposition. Ses œuvres hautes en couleurs tranchent un chouya avec son air timide. Le pinceau minimaliste, il a su se créer une identité visuelle truffée de sympathie désarmante. Il nous rappelle la BD rétro où le beau, et la gaieté sont de rigueur! Normal, on parle de pop art dont l’un de ses prophètes n’est autre que Joseph Dahouet Boigny.
 
– Merci de te présenter pour nos visiteurs
Je suis Joseph Dahouet-Boigny artiste plasticien. Je sui né à Bouaké en Côte d’Ivoire, je suis ivoirien et j’ai 46 ans. Je vis entre Abidjan et Paris.
– Comment qualifierais tu ton style ?
Minimaliste d’inspiration Pop Art.
« Le style « Pop art » m’est venu tout naturellement. « 
– Raconte nous ton histoire
Je suis diplômé en graphisme publicitaire à Paris depuis 1991 et j’ai eu une carrière en tant que directeur artistique dans la publicité en Côte d’Ivoire. J’ai commencé à peindre en 2006 et je viens de présenter ma première série de tableaux (Popular) à la Fondation Donwahi à Abidjan en décembre 2014. En ce moment, je finalise mon prochain projet que je compte présenter bientôt.
– Tes peintures se laissent apprécier, c’est un choix de ne pas donner dans l’abstrait ?
Oui. Le style « Pop art » m’est venu tout naturellement. J’ai appris à dessiner avec les bandes dessinées depuis tout jeune.
– Le fait que tu sois Africain influence t’il ton style?
Oui bien sûr. Mais je suis ouvert sur le monde.
« Le style « Pop art » m’est venu tout naturellement. »
 
– L’art est en pleine expansion sur le continent tes impressions
Je trouve que c’est une très bonne chose; de plus en plus d’artistes ont leur chance.
– Te sens tu privilégié?
Non pas spécialement. Je me bats comme les autres.
– Les personnes qui continuent de croire que l’art ne nourrit pas son homme ou encore l’art est élitiste sont elles « has been »?
Non je constate que l’art ne nourrit pas son homme sur le continent africain. Mais en même temps, de plus en plus de gens s’intéressent l’art. Les choses bougent lentement.
– Ton engagement
Proposer un travail de qualité et grandir avec la critique.
-Une vie de famille ?
En couple 3 enfants.
– Quelle est la réalisation dont tu es le plus fier ?
Ma première série de tableaux « Popular ».
Prochain projet s’appelle « Colored People, les gens de couleurs »
– Où peut on trouver un JDB et à quel montant à peu près ?
Les tableaux invendus sont chez moi. Le montant est à moins de 200 000 F cfa le tableau.
– Un souvenir, une anecdote
Le jour ou j’ai dit à ma mère que je voulais être sculpteur; inoubliable! Son regard m’a tout dit.
– Des projets
Mon prochain projet s’appelle « Colored People, les gens de couleurs »

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *