Je suis arrivée à une conclusion dernièrement: le monde appartient au monde. Qu’est ce que je raconte?
Tahir Carl Carmali du Kenya.
Alors je pense qu’on est libre d’apprécier le monde comme on le souhaite, de le parcourir, d’aller et venir, de s’en inspirer pour créer. Un libanais peut s’inspirer de la culture française, de la France pour écrire un roman, un américain du Soudan pour composer une chanson, un kenyan du Japon pour créer une collection mode. Et quand on voit les choses sous cet angle, les possibilités sont immenses. Alors servez vous!
Quazi King voit en la nudité de la femme, de la divinité, de la grâce. Et cet aura se ressent dans ses portraits éloignés du vulgaire.
 
En fait voilà où je veux en arriver: L’Afrique appartient au monde. C’est bien sûr valable pour tous les autres continents (S’il vous plaît les réactionnaires…). Je veux vous présenter comment l’Afrique inspire des artistes photographes pas forcément africains (Bien entendu). Sachez d’ores et déjà que je reprendrai l’exercice régulièrement, histoire de partager avec vous des créations qui m’ont touchés et qui je l’espère vous plairont. Il y a beaucoup à voir.
C’est également une occasion de découvrir des artistes que vous ne connaissiez peut être pas et qui méritent un certain intérêt. 
Anthony Pappone a produit une série de photographies revenant sur son expédition au Burkina Faso.
Trois photographes: Tahir Carl Carmali(Kenya), Anthony Pappone (Italie), et Quazi King (Guinée Equatoriale).

Tahir aime à utiliser les installations, mise en scène, les retouches que lui inspirent ces modèles. Il est en constante conversation avec lui même, ne cesse de s’interroger, de chercher l’originalité sans perdre l’authenticité de ses portraits. Tahir adore jouer avec le surréel, l’abstrait.

Anthony Pappone est né en 1979. Ses thèmes de prédilection sont le voyage, les festivals, les portraits et les cérémonies populaires et les tribus. Il s’est toujours passionné pour les peuples avec une grande et lointaine histoire, une culture et une tradition bien ancrée.

Quazi King est orginaire de la Guinée Equatoriale. Il est basé à Brooklyn aux Etats Unis. Il est d’abord un photographe Fashion et Lifestyle qui fait des portraits. Quazi affirme qu’il y a une « dimension rebelle » dans son travail. Quand il entame un projet personnel il ne se soucie de ce à quoi il veut que l’image ressemble, mais fonce avec une idée primaire et un feeling. «  I think that’s putting a lot of boundaries to your creativity,” 

 

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *