A Abidjan dernièrement,  il y a toujours du nouveau. Une boîte de nuit, une résidence hôtelière,  un restaurant, une boutique… Même si il serait bien que ces espaces soient décentralisés sur tout le territoire ivoirien, on ne saurait bouder le plaisir d’être servis en attractions, nous autres abidjanais. La ville s’anime et c’est tant mieux.
Mais je serai encore plus soufflée le 28 mai où exposeront en inauguration quatre artistes de qualité
L’art n’est pas en reste. Il a pris la vague. Il y a un nouveau en ville. Une nouvelle en fait, une galerie. Elle s’appelle le BASQUIAT ART GALLERY et se situe à la riviera 2 (près de l’échangeur,  route Attoban, Station Petro ivoire). Le BASQUIAT ART GALLERY vient rejoindre le rang des rarissimes galeries de la capitale économique.  En effet elles se comptent sur le bout des doigts.
Le BASQUIAT a une particularité.  Elle fonctionne comme une association qui a pour objet:
 

L’appui  aux projets artistiques et culturels
 La promotion ou le management d’artistes
 La conception et la réalisation de projets artistiques et culturels fédérateurs tels que les salons, foires, ateliers…
La mise en relation d’affaires et de partenariats dans le secteur des arts, de la culture, de la communication et du tourisme.

 
Jacob BLEU, manager de l’espace, souhaite par cette initiative aider à la promotion de toutes les formes d’art. Le Basquiat est un cadre intimiste, chaleureux et riche. Trois salles exposition, une salle polyvalente d’expression culturelle, une bibliothèque et un café font la gallérie.  Et le café ferme à minuit. La gallérie elle, est ouverte de 9hr à 20hr du mardi au dimanche.
J’ai pu visiter en avant première lors de la conférence de presse organisée le vendredi 23 mai. Mon coup de cœur va au café. C’est une œuvre artistique à lui seul. Mais je serai encore plus soufflée le 28 mai où exposeront en inauguration quatre artistes de qualité et expérience qui ont en commun de pratiquer de l’art contemporain: ISSA DIABATE (Design), ANANIAS LEKI DAGO (Photographie), ABOUDIA (Peinture), ARMAND BOUA (Peinture). L’esthétique dans la profondeur, du grand spectacle, un rendez vous en afterwork (18h30). Je ne saurais le manquer. Je veux surtout voir l’installation et profiter de la chaleur de ce moment.
J’ai pu visiter en avant première lors de la conférence de presse organisée le vendredi 23 mai.

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *