Festival des musiques urbaines d’Anoumambo, Le Femua s’impose aujourd’hui comme un incontournable en Afrique. Des spectacles ouvert au grand public, des artistes venus de différents pays d’Afrique… Deux ingrédients qui font toujours une bonne sauce ici en Côte d’Ivoire: Le show et le gratuit. Mais loin de cet aspect superficiel de la chose, il faut considérer son impact: La réunion. J’ai été à l’édition 2012 du Femua. J’ai dansé avec des sénégalais,  des camerounais, des congolais… et je suis ivoirienne. Et ça,  ça j’aime! Aujourd’hui nous sommes à l’édition 2014 qui verra son point culminant ce week end, au village Anoumambo. Une énorme scène et sur elle, tous les artistes invités pour l’occasion: Ferre Gola, Alpha Blondy, Pierrette Adams, Lady Ponce… LADY PONCE. 
Lady sur scène.
Sincèrement,  je la connaissais  déjà un peu depuis 2013 ( pas personnellement,  il va de soit…). Elle avait l’air d’amuser mes amis avec son look excentrique, sa voix atypique, ses textes, et sa façon de bouger. Ils l’aimaient bien même d’ailleurs. Sa musique savait mettre une ambiance euphorique lors de nos quelques fêtes.  Mais je n’arrivais pas à adhérer.  Je jouais parfois le jeu parce que c’était drôle de le faire avec ses amis, mais non, Lady Ponce ne me disait absolument rien. Je ne voyais pas l’artiste. Juste une sorte de pseudo chanteuse, qui abuse d’artifices ou d’accessoires pour se donner un genre. Un peu comme… Non, personne!
Et puis j’ai été à l’espace Chrystal. C’était hier à partir de 20 heures. Comme à chaque Femua, il y a un pré-concert à l’adresse des VIP. Ce rendez vous chic et cosy est trusté par MTN Côte d’Ivoire. Je ne suis pas une VIP. En principe je ne devrais pas avoir à le préciser,  mais certains lecteurs ne me connaissent pas personnellement,  donc… Je suis juste blogueuse, un peu chanceuse aussi, un peu amoureuse… Ainsi de suite. Comprendra qui voudra, mais ce n’est pas aussi évident que ça y paraît.
Bref j’y étais.  Je suis  arrivée juste à la fin de la prestation live du groupe espoir 2000. Installée, j’ai pu apprécier Tom le magicien, Pierrette Adams, puis LADY.

Or donc « c’est comme ça qu’elle est forte » ! Son live était excellent. Et cette voix qui me semblait plus bizarre que belle, est agréable en fait, étudiée,  et puissante. Ses textes favorisent la communication avec le public, et elle en joue. De son bassin aussi, elle joue, et bien. LADY PONCE venue du Cameroun a fait ma soirée. Une artiste complète dont le look avait corrompu mon jugement. Et même ce look, je l’ai aimé.
Du début à la fin de son show, le public s’est visiblement éclaté.  Des danseurs enthousiastes, un peu… spéciaux. C’était top! Je retiens une de ses paroles: « Les hommes sont des poissons fumés.  » Tout le monde riait, tapait des mains, et chantait avec elle.
Avant de se retirer, elle a ému le public ( comme si elle n’avait pas assez donné…), en entonnant l’Hymne national camerounais avec son orchestre. Elle a été ovationnée avec véhémence. Moi je suis restée assise. Je n’en revenais toujours pas. Je la regardais de mon siège.  Et j’ai conclu intérieurement que les apparences sont trompeuses.

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *