Séance de dédicace.
Le succès littéraire, c’est « LES COUPS DE LA VIE » de Anzata Ouattara. La belle et talentueuse était l’invitée du ROMANDROM. En effet, le 4 Octobre 2013, à Treichville, Abidjan, s’est déroulée la rencontre littéraire qu’organise une fois par mois, la bibliothèque de Sidney KARAMS. Après Isaïe Biton, Venance Konan, c’est au tour de l’auteur des œuvres, records de ventes en Côte d’Ivoire de s’ouvrir aux amateurs du livre.
Pour la petite histoire, j’ai rencontré Sidney KARAMS le 2 Octobre 2013.Mon aînée
Sidney KARAMS.
et amie, Huguette Kragbé m’avait donné comme mission de le rencontrer pour une émission radio. J’habite Treichville, mais je découvrais pour la première fois le ROMANDROM ce jour là.
Petite baraque bleue, faite de matériaux récupérés, j’ai été aux premiers abords, surprise par la modestie du bâtiment. Une fois entrée, je fus charmée par la richesse de son intérieur. Des livres rangés dans des étagères de fortune, des tas de livres… allant d’un genre à un autre, d’un continent à un autre. On a parlé et j’ai pu savoir que le ROMANDROM existait depuis 10 années.
C’est une bibliothèque sociale, ouverte  à tous, née de la main et surtout grâce à l’entêtement de Sidney KARAMS. Envisagée en 2012, il a concrétisé son idée en montant le lieu. 
Des tas de livres… Pour tous les goûts.
Le ROMANDROM fonctionne du lundi au dimanche, grâce à des bénévoles qui aident son responsable à la tenir.
Un jour après, j’étais de retour dans la bibliothèque pour la rencontre littéraire, présidée par Monsieur Touré Lanciné Cidney. J’ai pu prendre connaissance en arrivant deux heures avant le début, de l’esprit de bénévolat que suscite l’entreprise de Sidney. De la décoration, à l’emplacement des chaises et tables, c’était des personnes de bonnes volontés qui s’affairaient. Au fur et à mesure, le public venait, et la cérémonie débuta.
Des échanges qui ont permit d’en savoir davantage sur l’auteure et ses projets.
 
Allocutions, intervention de l’écrivain hôte, discussion détendue avec l’assistance, prestations d’artistes… La cérémonie avait atteint son objectif: Prendre plaisir autour de la lecture. L’auteure a annoncé préparer la sortie d’un roman, qui rompra avec la série des nouvelles qu’elle nous a offert jusque là. 
 
A la sortie de cet événement, je reste convaincue que le ROMANDROM fonctionnerait mieux, s’il n’est pas porté que par KARAMS. De tels
La directrice de FRAT MAT édition était présente.
initiatives, désintéressée et sociale, doivent être soutenues. Déjà, certains l’ont compris et apporte leur pierre à la bibliothèque.
Je découvre cette aventure. Elle me touche et j’espère qu’elle vous touchera également. 

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *