C’est la saison des pluies. Il ne fait aucun doute. Sur le chemin de Abobo, commune d’Abidjan, la pluie de ce vendredi 13 juin se retire. Je suis interpellée pas la blancheur céleste des nuages dans le ciel. Je n’ai pas le temps d’apprécier la durée du « voyage », que nous sommes déjà à l’école. Je ne suis ni prof, ni élève.  Juste spectatrice d’un programme social lancé par MTN Côte d’Ivoire depuis le 1er juin: l’éducation pour tous. Un jour on instruit des femmes, un autre on réhabilite une école,  et entre ces jours, on familiarise des professeurs aux TICS quand on n’assiste pas des enfants albinos en manque de lunettes pour pouvoir valablement aller à l’école.
Tout enfant a droit à l’éducation. Il faut promouvoir ce droit.
Ce vendredi 13 c’était le programme YELLO ABC qui suivait son cours. La semaine d’avant je suivais celui qui se déroule encore à Yopougon. Des femmes qui s’empressaient d’exprimer leurs besoins: Savoir envoyer des sms, pouvoir les lire, pouvoir écrire son numéro ou enregistrer d’autres, savoir utiliser la calculatrice… La volonté d’apprendre est indéniable chez ses femmes. Les cours à partir du téléphone mobile démarre.  Au fur et à mesure, les femmes s’exercent avec autant d’enthousiasme que leurs professeurs de circonstance.  Le Directeur général de la société était de la partie avec la cinquantaine de MTNers mobilisés aujourd’hui.  Il fait l’inspecteur en parcourant les différentes classes non sans tester les connaissances des élèves et les aider à les améliorer. Entre rires et acclamations les aptitudes se précisent. Quand je rentrais de cette énième journée des Yello Care days, la pluie était de retour.
Mardi 17, à Treichville, c’était au tour des enfants albinos d’être à l’honneur. L’éducation pour tous… J’ai appris lors de leur consultation ophtalmologique que les albinos en dehors de leurs problèmes de peau, souffraient de myopie aiguë qui était un profond handicap dans leur scolarisation.  Pour des raisons financières,  il est difficile de leur donner des soins et des lunettes. La plupart renonce donc aux études.  Monsieur Mamadou Coulibaly president de l’ONG « Bien être des albinos de Côte d’Ivoire », était donc ravi de l’initiative « Yello Vision ». 45 enfants présents donc ce jour, en dehors de premiers qui avaient déjà été consultés la semaine d’avant. En fonction de ces consultations,  des lunettes leur seront offertes. Ils pourront sans complexes ni limites, reprendre les cours ou les continuer, une fois équipés.
Les femmes on droit à l’éducation. Il n’est jamais trop tard.
Ainsi je retiens de tous ces programmes un même but: L’éducation pour tous. C’est d’ailleurs le thème de cette huitième édition des 21 jours d’actions citoyennes. Les femmes et les enfants handicapés ont aussi droit à la scolarisation.  Aujourd’hui lire et écrire est une nécessité. Personne n’est à exclure.
 

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *