La mode au MASA.
Il se déroulera du 1er au 8 mars avec un budget de plus d’un milliard de francs CFA. Le MASA reprend le service, et de plus belle. Parlant de beauté, parlons de Adama Paris.
Adama Paris c’est une femme. C’est aussi et surtout une marque internationale. Cette jeune femme venue du Sénégal sera l’une des têtes d’affiche du marché des arts du spectacle africain. Eh oui, cette édition renouvelée du MASA accueillera la mode. Comme l’a souligné l’initiatrice de la BLACK FASHION WEEK et Du DAKAR FASHION WEEK, la mode est un facteur d’enrichissement. Il fait vendre l’Afrique et participe aussi au spectacle. C’est forte de ces quelques arguments présentés sur dossier avec sérieux; qu’elle a été retenue pour être de ce grand marché de la culture. « Elle était la seule à présenter un dossier en détails ».
Une presse intéressée.
Un point a particulièrement suscité beaucoup d’intérêt lors de cette rencontre: Le casting ouvert au grand public. En effet le 9 mars la femme organisait le recrutement de mannequins venus de tous les coins de la Côte d’ivoire. Raisons évoquées: Lutter contre « l’establishment », donner une chance aux amateurs d’entrer dans le professionnel. Le magazine VOGUE sera là. Un mannequin aura la chance défiler à la BLACK FASHION WEEK.
Adama s’est montrée tout le long de la conférence de presse, assurée, enthousiaste, ouverte à toutes les questions, déterminée pour la promotion de la mode en Afrique. Son leitmotiv, c’est vendre l’Afrique à l’international. Une volonté qui entre dans l’esprit du MASA.
elle est revenue sur sa volonté de sensibiliser les africains contre la d��pigmentation, signe d’un mal être injustifié. Adama est d’ailleurs connue pour son refus de faire défiler des mannequins décolorés.
Tous pour la mode en Afrique.
Encadrée par la créatrice Angybell et le commissaire du MASA, de blanc immaculée, brillant de son noir assumé, elle est restée franche, pleine d’humour, et surtout professionnelle jusqu’à la fin d’une conférence si intéressante qu’elle durera plus une heure pratiquement.
Il va de soi que  quand on y a assisté, on veut en savoir d’avoir davantage sur l’icône. Bientôt donc,  l’interview de RAR avec ADAMA PARIS de son vrai nom ADAMA N’DIAYE.
 

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *