Une belle façon de rassembler autour du livre.
J’avais imaginé une salle avec des chaises poliment disposées,  une table avec des intervenants derrière qui parleraient du livre à une assistance de jeunes élèves.  J’avais imaginé une rencontre classique ce samedi là.  L’école Jacques Prevert à Abidjan organisait une journée du livre et j’y prenais part curieuse. J’ai été agréablement surprise de constater un veritable pique nique géant installé dans la cour de l’école.  Emilie Rubrice organisait cette rencontre. Son énergie et son dynamisme caractérisait bien l’ambiance que degageait tout ce décor estival.
Des enfants captivés.
Des tabourets, des nattes, des pagnes sur , l’herbe, des corbeilles remplies de livres, des espaces contes, dewstobogans, un buffet de boissons et autres amuses-bouches… Le soleil illuminait cette journée de la lecture, et les grands arbres offrait de l’ombre à ses invités.  Pour la plupart,  c’etait des enfants allant de 3 à 15 ans. Les parent y prenaient également part, et de façon active. Des écrivains étaient là,. Ils parlaient de leurs oeuvres. Il y a vait un atelier coloriage et peinture encadré par les parents eux même.
Un atmosphère paisible et ludique.
Je me suis dis qu’il n’y avait pas meileure façon de reunir des enfants autour du livre (et même des ados et adultes). Ils faisaient des trocs de livres, lisaient sur place, ou remplissait le panier de don de livres à l’adresse du romqqndrome de Sidney Karams. Ce samedi 12 avril, l’école Jacques Prevert à Abidjan a su aller utile à agréable.
Un tem concept gagnerait à être renouvelé, que ce soit en lecture, en arts plastiques, en musique, ou en gastronomie… Ça donne de idées. En tout cas j’ai trouvé un nom à un tel concept: Le pique-nique littéraire.

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *