Son père est peintre. Il l’initie. Elle développe en plus l’art de la sculpture. Aujourd’hui elle est  un sculpteuse-peintre de talent ayant à son actif une centaine d’expositions à travers le monde.
C’est à partir de 1989 que Rhode Makoumbou, originaire du Congo s’est véritablement engagée dans l’art. Ses œuvres expriment généralement les activités sociales de la femme africaine.
Ses peintures à l’huile sont réalisée avec un couteau. Son style de peinture s’inspire de l’art statuaire traditionnel et est influencé par les courants de l’art réaliste, expressionniste et cubiste.
Des sculpture de 3mètres de haut.
Ses sculptures depuis 2002 sont comme qui dirait… »très enrichies ». En effet elles sont créées à partir de matières composées telles que la sciure, la colle à bois sur une base métallique. Parfois même elles mesurent jusqu’à 3 mètres de haut. Des moins grandes représentent les métiers africains qui tendent à disparaître. Nous avons eu un véritable coup de cœur pour celles-ci tant elles sont saisissantes par leur esthétique et leur grâce.
Rhode en pleine création.
Rhode Makoumbou se considère un peu comme une artiste archiviste de la mémoire sociale et culturelle de l’Afrique en général, et du Congo en particulier.Depuis 2003 où elle s’est installée en Europe, elle poursuit avec succès une carrière internationale.
C’est une femme qui représente dignement une Afrique qui se veut forte par sa culture, Une mère engagée pour ses quatre enfants. Le porte flambeau d’un pays, le Congo.
CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR AVOIR ACCES AU SITE DE L’ARTISTE
Sculpture d’une femme africaine au travail.
Petite histoire: En 2004, Rhode , avec deux autres artistes africains, est invitée à une exposition en Belgique. Mais l’Office des étrangers de Belgique ne leur accorde pas le visa.
Finalement, les trois artistes viendront quand même en Belgique grâce à un visa Schengen délivré par l’Ambassade de France à Brazzaville.
L’exposition connaîtra un tel succès que Rhode Bath-Schéba Makoumbou vendra toutes les pièces qu’elle y exposait.
Son actualité: -Elle vient de réaliser au mois d’août une peinture murale de 10 mètres 2 avec son père, le peintre David Makoumbou, sur la façade de sa maison et aussi son atelier à Mansimou (OMS – Brazzaville).
-Elle participera à l’exposition pour « Ethno Tendance Fashion Week-end Brussels 2012″du vendredi 14 au dimanche 16 septembre 2012.
Orphelie T.

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *