Chaleureuses, abstraites tantôt réalistes, les toiles de l’artiste sont une expression du quotidien. RAR est allé à la rencontre d’une jeune femme pétillante de bonne humeur malgré le tour que la vie lui a joué. Sa vision, ses toiles et sa personnalité vont vous séduire assurément. YONI RASSOUL DIONGUE…
Yoni ne lâche rien. (Crédit photo: Seneweb)
 
Quand tu regardes les gens que vois-tu dans leurs yeux te concernant ?
Entre être ou ne pas être, je suis… Je vis comme tout le monde ! Parce que j’étudie au British Council, je prends des cours en anglais. Les locaux sont accessibles pour moi, les gens sont sympathiques, j’y suis heureuse.
Tétraplégique depuis l’âge de 10 ans comment arrives tu à dominer ton mal ?
Au début, je n’étais pas si affectée parce que j’étais une petite fille. Je ne comprenais pas ce que c’était la tétraplégie totale… Et puis j’ai grandi et j’ai compris ! C’est une énorme cicatrice avec laquelle je dois vivre, ma foi m’y aide.
Elle a une carrière prometteuse et les mêmes chances qu’un artiste sans handicap.
 
Au Sénégal beaucoup de personnes dans ton cas préfèrent mendier …
Absolument ça me fait mal de voir les personnes handicapées tendre la main. Et c’est bien là toute la différence entre elle et moi. J’espère être un modèle pour elle et pour d’autres personnes dans le monde. Le gouvernement de mon pays doit penser à un véritable plan d’intégration de la personne handicapée pour stopper leur mendicité. Ce sont des citoyens à part entière ils ont droit à l’aide étatique.
Tu es une jeune femme coquette, séduisante comment tu perçois le regard des hommes sur toi ?
Rires, c’est la première fois qu’on me pose une telle question. C’est vrai je suis une jeune fille coquette, adorable, séduisante, mais j’ai du caractère aussi… Je voudrais juste vous dire que j’ai un compagnon nous nous aimons, nous demandons juste vos prières… rires !
Yoni est une HANDICAPABLE
 
La peinture et toi ?
La peinture et moi nous sommes follement amoureuses l’une de l’autre. Nous sommes devenues indécollables ! Je me sens vivre avec elle. La peinture me permet de montrer mon monde arc-en-ciel, les appréciations des gens sont la preuve qu’il est beau mon monde !  
As-tu déjà participé à des expositions hors du Sénégal ?
Non je n’ai jamais eu l’occasion d’exposer à l’extérieur… Ce n’est pas l’envie qui me manque! Je profite de RAR, pour demander au Ministère de la Culture du Sénégal, à toute personne, tout organisme qui me permettrait d’exposer à l’extérieur du pays, ferait de moi la fille la plus heureuse du monde. Ce serait la confirmation que je compte dans ce monde et que mes projets intéressent.
Avec la peinture te sens-tu prendre une revanche sur la vie ?
Absolument, mais j’irai plus loin pour dire que je me sens protégée par mon père. C’est lui qui ma appris tout ce que je sais de la peinture. MERCI PAPA, je prie pour toi

Elle expose et vend ses tableaux qui rivalisent de beauté avec les plus expérimentés.

 
Ta mère fait énormément pour toi, qu’est-ce que tu as envie de dire aux mères qui vivent la même chose ?
Ma mère à toujours fait pour moi je la remercie beaucoup et je pris du matin au soir pour que le Bon Dieu et le Prophète Muhammad veille sur elle chaque seconde. Je sais que pour une maman ce n’est pas facile d’accepter un enfant handicapé. Le handicap peut être physique, mais quand il est moral tout se complique et devient invivable. Ne vous découragez pas chères mamans, ne cachez pas vos enfants par honte d’eux. Qui sait de quoi demain est fait ?! Un enfant handicapé peut être source d’un véritable bonheur. Que Dieu vous garde, vaillantes mamans. Je vous aime.
 Comment imagines-tu ta vie dans quelques années ?
J’imagine que tous mes projets vont réussir et que je serai un exemple dans le monde (j’y tiens). J’espère aider d’autres enfants handicapés avec l’aide du gouvernement et de bonnes volontés.
 Aujourd’hui qu’est-ce qui te rendrait heureuse ?
Ce qui me rendrait heureuse c’est de réussir ma vie, comme toute personne je rêve d’une maison et d’une voiture avec des commodités adaptées à ma personne pour continuer mes projets plus sereinement.
Propos recueillis par Adah Kragbé
Crédit photos: Seneweb

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *