Ce samedi 22 octobre, ils s’emparent de la scène de l’Institut Français à Abidjan. Le collectif « Au nom du slam » fera danser les mots, feront résonner les mots. Ces gars sont quand même têtus… et j’adore ça !
L’Etudiant et son humour qui ne rend pas moins vrais ses « Gbê »*
Je ne me rappelle plus comment je les ai découvert. Je force encore ma mémoire en tapant le clavier , mais non je ne me rappelle. C’est que je me suis habituée à les voir sur de grandes ou modestes scènes slammer avec attitude, émotion et rage même parfois. Certains sont même devenus des amis et au fil des mois, des années, je les ai vu se démener pour faire connaître aimer le slam. Mais habitude ne signifie pas lassitude. Et avec eux c’est encore plus vrai. A chaque spectacle on découvre un nouveau texte ou on prend plaisir à écouter un classique de Bee Joe, Kapégik, Noucy Boss, Roi fort ou Amee. Et à chacun sa touche, sa sensibilité, ses thèmes de prédilection. Mais ce que j’aime par dessus tout, c’est leur humour qui peut parfois prendre cette teinte noire. Il parle mal mais si bien…
Lyne, Mon coup de coeur. Elle parle fort.
Bref ! Pour revenir au spectacle de ce 22 octobre, sachez qu’il débutera à 19H et que vous pourrez y assister avec 2000 Francs CFA seulement en main, que tout le collectif sera là et que donc il y en aura pour tous les goûts. Moi je compte bien en être. Il y a des choses que je déteste me faire raconter.
Noucy Boss, romantique et doux
Mais c’est quoi le Slam ?
Pour vous éviter d’aller d’une page internet à une autre, j’ai mis la définition ici. Le slam est une poésie déclamée sur fond musical, ou non. Art d’expression orale populaire, il se pratique généralement dans des lieux publics, sous forme de scènes ouvertes et de tournois.
Kapégik , Prophète du nouchi, Mégaphone du Ghetto
 
J’ajouterai que c’est un art propice aux revendications. J’ai toujours eu ce sentiment qu’il n’est destiné qu’à exprimer des émotions fortes, des vérités nues. Parfois il vous isole quand vous l’écoutez. Vous devez vous concentrer et les mots vous frappent et vous vous retrouvez seuls avec vous, au dedans de vous, à écouter cette personne slammer, vous parler. Mais ça reste mon sentiment. Je vous invite à l’expérimenter et à me dire ce que vous, vous ressentez. On se dit à samedi. Je compte m’asseoir devant.
* Gbê : Vérité
Orphelie Thalmas

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *