Sept individualités se rencontrent et décident de louer un lieu qui leur servira de studio commun pour exercer leur passion de la photographie et de la vidéo. Autant de différences sur un même projet…

Par Manuella Wonseu

Franck Bayé

UN PARCOURS EPINEUX

Des vertes et des pas mûres, ils en ont connu. Ces obstacles ont permis à chacun d’entre eux de mesurer l’ampleur du travail à accomplir.

 « Le principal obstacle était financier. Il fallait trouver des fonds pour le local et tous les autres accessoires nécessaires. Et lorsque tu n’es pas vraiment du domaine et que tu t’y connais très peu, c’est un peu difficile au début. Après, quand on établit des règles de base et qu’on les suit, le reste coule comme de l’eau de roche. Il n’y a pas vraiment eu d’obstacles, ni d’appréhensions. Nous savions ce que nous voulions faire et nous étions motivés pour cela. » Stéphane Kouakou.

Hug Lionel

UNE AVENTURE SURPRENANTE.

Ils se regardent chacun à leur tour, cherchant dans les gestes de l’autre un souvenir des moments qui ont marqué leur expérience qui n’est d’ailleurs qu’à ses débuts. Revenir sur leurs émotions était un exercice amusant et les témoignages relatées de façon touchante. Nous avons pris plaisir à les écouter rire les uns des autres, et admirer mutuellement leur contributions respectives.

Charles Levy

« C’est vrai que les mois de préparation étaient assez compliqués mais on s’y est fait. Ce qui est quand même remarquable dans le groupe, c’est qu’il y’a une certaine confiance. Sans ça, je doute que ce projet aurait été réalisable. Un fait marquant pour moi, c’est lorsqu’on a fait l’exposition à l’ouverture. C’était quand même bizarre. On assiste régulièrement à des expositions, on part dans les galeries et on scrute le travail des autres, on émet des critiques et là c’était à notre tour. De voir les photos imprimées, sorties de l’appareil, j’ai trouvé cela assez spécial. En même temps, c’est une responsabilité et il ne faudrait pas que cela s’arrête. On a cru en un projet et cela se doit d’être une continuité. Et nous n’en sommes qu’au début. » Charles Levy.

Gilbert Kouamé

Il arrive qu’on soit tellement plongés dans un chantier, qu’on s’habitue à cette routine. Commander du matériel, faire des réunions, aménager l’espace, déplacer les meubles… Et quand enfin on y arrive, ça paraît irréel, trop beau pour être vrai.

« Je pense que c’est quand la première lumière est arrivée. Je ne savais pas ce que cela signifiait ni ce que ce qui était écrit dessus signifiait. C’était comme une révélation, The Box prenait forme. Quand j’ai vu la première lumière, ça a fait tilt et je me suis dit “Hey, on dirait qu’on va avoir un studio” » Stéphane Kouakou.

Paguy

UNE BALADE AMICALE

Quand la question de savoir s’ils se considéraient comme des amis ou des collègues fut posée, l’ambiance qui suivit dans le studio trahissait déjà leurs réponses. Quand on a une passion commune, on dépasse le stade de simples collègues de travail. Ça devient bien plus que ça. Le cadre dans lequel nous avons été accueillis à The Box le montre bien.

Amos David

« Nous sommes plus des amis que des collègues. Il y a une bonne ambiance et il n’y a pas vraiment de leadership qui puisse créer des frictions. C’est-à-dire qu’on arrive à se positionner dans chacune des activités à mener sans encombre et ce malgré nos priorités. Et c’est une force pour chacun d’entre nous. N’oublions surtout pas que The Box est un hobby, même si pour certains c’est le métier, pour d’autres, ce n’est qu’une passion.». Franck Bayé

Stéphane Kouakou

De l’idée à la concrétisation de celle-ci, le projet a duré sept mois. Sept mois qui ont nourri leur complicité. Ils se complètent davantage parce qu’ils connaissent leurs forces et leurs faiblesses. Ils se respectent, et à les entendre parler les uns des autres, l’on ressent une admiration mutuelle.

Avoir une idée, la concrétiser et en récolter les fruits, c’est bien. Ce qui l’est encore plus, c’est lorsque cette idée concrétisée, permet aux autres de pouvoir réaliser les leurs. The Box, est l’endroit rêvé par d’autres pour eux mais aussi pour vous, afin de permettre à la créativité, à votre créativité d’éclore et de vivre.

Categories: Arts visuels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *