Sibylline.

C’est la nouvelle collection de la marque ivoirienne de prêt-à-porter YSAND.

Le nom n’est pas du tout commun. Musical, avec son orthographe délicat, on s’amuserait volontiers à l’associer à un univers fantastique, féerique. Isabelle Andoh Vieyra, la créatrice, l’a choisi pour son sens figuré :

Par définition large, ce qui est sibyllin est de l’ordre du mystérieux, est difficile à comprendre. 
Ce nom a donné le ton de la recherche de matière pour la collection (…) Ce nom est aussi un hommage au mystère enfoui dans chaque femme.
Et ce mystère, qu’on assimilerait à de la complexité, prend forme dans le mélange de matières entrepris pour la confection des différentes pièces.
En effet, Sibylline est le résultat d’une brillante composition de Wax à motifs spécifiques, et de tissu classique à pois.  L’exercice est atypique, même aventureux. Ici on rompt avec les assortiments évidents. Deux imprimés à l’extrême opposé l’un de l’autre, pour un mariage parfait.
On parlerait presque d’oxymore. Le pagne est coloré quand le tissu emprunte des tons blancs et noirs.
Mais dans cette nouvelle collection, la signature de YSAND ne se perd pas. Elle est présente. Classe, chic, avec des finitions réussies qui font la force d’un prêt-à-porter, les looks font très “working girl”. Un coup aventureuse, un coup sage, strict. Sibylline…
Dans les dessins de YSAND, il y a beaucoup de structure, d’ordre. Alors les vêtements de la marque habilleront effectivement Des working girls mais surtout des femmes déterminées qui savent ce qu’elles attendent de la vie.
Les pièces de Sibylline sont produites en série limitée. C’est “une collection d’élite”, symbole de la femme qui séduit par son allure majestueuse, de la femme qui ne finit pas de surprendre.
Categories: Mode

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *