Avec plus de 60 ethnies regroupées en 4 (quatre) grands groupes, la Cote d’Ivoire est un pays de l’Afrique occidentale dotée d’une diversité de culture. Partant de la Coutume, la gastronomie à la linguistique, ce riche patrimoine fait du pays l’un des sites touristiques le plus visité de l’Afrique de l’ouest. Chaque année, ce sont des milliers de personnes qui assistent aux événements culturels ivoiriens. En effet l’offre est consistante.

Culturiche a identifié les 5 (cinq) festivals les plus populaires.

Par Christelle ASSAM’

1-ABISSA, la fête du peuple N’Zima

Déclaré patrimoine mondial de l’UNESCO, Grand Bassam la première capitale ivoirienne est la ville la plus visitée après Abidjan, grâce à ses innombrables sites touristiques à savoir sa distinguée plage, ses habitats datant de l’époque coloniale qui la rendent particulière, le (musé) des costumes et la fête traditionnelle de son peuple, l’ABISSA.

ABISSA 2017

Grande fête de réjouissance du peuple N’Zima, l’Abissa est devenu un événement incontournable au point de prendre des allures de festival urbain, célébré chaque fin d’année. C’est le temps propice pour les habitants de s’exprimer, dénoncer, confesser et régler les conflits car c’est un moment de retrouvailles, de pardon mutuel et de réjouissance. Tous les jours sont précieux durant les 2 semaines de festivité. Seulement, le jour plus prisé est le jour programmé pour la sortie du roi. Quelle élégance et quelle beauté. Des ornements depuis la pointe des pieds jusqu’à la chevelure du Roi et de la Reine, portés chacun par des hommes robustes comme au moyen-âge.

Au rythme du ‘Edo-n’gbolé », les participants se laissent aller aux pas de danses énergiques des autochtones sur la place royale. Des hommes déguisés, d’autres couvert de kaolins ; tous nus pieds sur l’espace sableux, soulèvent la poussière jusqu’au coucher du soleil.

2- Le Marché des Arts du Spectacle Africain (MASA)

C’est l’un des plus grands marchés africains organisés en Côte d’Ivoire depuis les années 93. Sa particularité : Faire la promotion des arts vivants (la musique, le théâtre et la danse), contribuer à la formation des artistes et à la production de spectacles de qualité.

MASA 2016

Le MASA a fait éclore des troupes artistiques et artistes. Plateforme d’expression, de rencontres, d’échange et d’exposition pour amoureux et acteurs culturels, le festival est le carrefour des professionnels pour la mise en place de booking.

Selon le bureau exécutif du MASA, un prestataire sur trois signerait au moins un contrat à l’issue de la rencontre. Organisé tous les 2 (deux) ans, il est éclaté entre le palais de la culture, et divers salles et places de spectacle dans la ville d’Abidjan et périphéries. Un pays étranger est mis au centre des programmations et plus de 2000 artistes venues de toute l’Afrique proposent des prestations ouverte au public. Après une interruption due à la crise post-électorale de 2010, le MASA a ré-ouvert ses portes en mars 2014 dans l’optique de continuer sa lutte et innover en réinventant les arts de la scène.

3-Le Festival de la Musique Urbaine d’Anoumabo (FEMUA)

Qui veut bouger-bouger jusqu’au petit matin tout en participant à des actions sociales, prend la route d’Anoumanbo, quartier populaire de Marcory à Abidjan. C’est là que se tient le FEMUA. Cree en 2008 sur l’initiative de Salif Traore, lead vocal du célèbre groupe ivoirien Magic system, le festival d’Anoumanbo a pour objectif de célébrer la musique urbaine et de soutenir les familles en difficulté, à travers des dons.

FEMUA 2017

Ayant réalisé leur rêve aujourd’hui, Manadja, A’salfo, Goude et Tino reviennent dans leur commune d’enfance pour aussi permettre aux familles qui n’ont pas toujours les moyens, de réaliser leur rêve et se faire un spectacle live en compagnie de grandes stars. Depuis la création de ce festival, des actions sociales sont posées par les 4 gaous* dont l’ouverture d’écoles primaires, maternelles et la réhabilitation d’orphelinats.

En avril 2016, ce festival des musiques urbaines a connu une tragique histoire par le décès de l’artiste congolais Papa Wemba sur la scène. Le FEMUA, Cette belle initiative à caractère culturel et social donne un aspect tout particulier à ce festival et fait de ce village d’Anoumanbo, un temple de bonheur et de bien vivre.

*Gaou   -Appellation des 4 (quatre)  membres du groupe de par leur premier album intitulé ‘premier gaou’ -Personne naïve, personne ayant une attitude de la campagne

4- Afrik Fashion Show

Quoi de plus intéressant que de se retrouver dans la grande salle lumineuse du Sofitel hôtel ivoire, pour participer à l’un des plus beaux rendez-vous de la mode à Abidjan ? Lors de l’Afrik Fashion Show, décor féérique, star de la mode, mannequins, tenues élégantes, et glamour éclaboussent le red carpet.

AFRIK FASHION 2017

Stylistes, coiffeurs, créateurs et concepteurs présentent leurs plus belles collections à un parterre d’invités, de célébrités, de personnalités et d’amoureux. Organisé tous les ans, cette belle initiative a vu le jour en 2004 par la volonté de Isabelle Anoh. Afrik Fashion Show met en avant les créateurs africains et ivoiriens plus particulièrement.

Pour Isabelle, la mode est une industrie qui aurait besoin de financement et de considération. En 2016 sa passion pour le chic et le beau, sa bravoure et sa finesse ont value à son show, le prix du West African Fashion Awards, catégorie Fashion Event of the year. Evoluant au fil du temps, ce rendez-vous de la mode est devenu l’un des Fashion events les plus attendus. Le festival mode Nzassa de Ciss Saint Moïse lancé plus récemment, pourrait aisément être cité dans cette liste. A suivre…

5- Le Popo carnaval

Grande rencontre carnavalesque en Côte d’Ivoire, le Popo Carnaval a été créé depuis plus de 30 ans. Célébré tous les ans dans la petite ville de Bonoua à moins de 100 Km de la ville des affaires (Abidjan), le Popo carnaval ou le carnaval des masques du peuple Aboure, est une plateforme promotrice de l’art, de la culture et du tourisme.

Photo : Diom Celest

Durant toute une semaine, les autochtones et touristes prennent plaisir à des défilés de fanfare, d’hommes masqués, de rencontres sportives, de célébrations coutumières. Défiles de majorettes et de clowns, présentation de filles dénudées, élection de reine de beauté, danses folkloriques et la cerise sur le gâteux, le bal masqué qui met fin à la cérémonie. Pour une semaine de découverte, le POPO carnaval ne vous laissera point souffler avec son programme chargé et les mets qui y sont présentés.

Organise au départ pour des festivités liées à la fête des ignames et des rituels, le POPO Carnaval est aujourd’hui un lieu de rencontre de plusieurs touristes et curieux de la culture. Depuis quelques années, l’objectif des organisateurs est de trouver une stratégie efficace dans le but de faire plus de chiffre d’affaire et contribuer à l’accroissement de l’économie ivoirienne.

Categories: Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *