Le MASA 2018 a démarré dans une ambiance carnavalesque le samedi 10 mars 2018. La parade annoncée a bien eu lieu dans les rues de Treichville et Marcory, deux communes populaires de la ville d’Abidjan. Une manière de rapprocher l’art du grand public, mais aussi de donner un coup d’accélérateur à cette dixième édition du MASA.

La parade du MASA 2018

Nous avons suivi les parades et un tableau constant nous a marqués : Le doux choc des cultures. Joyeux, festifs même, les compagnies Jouvay fest des Etats-Unis, Dodo Naaba du Burkina Faso, Ivoire Marionnetes de la Côte d’Ivoire, le collectif Pi du Canada, le cirque mandingue de la Guinée, les Echassiers de la compagnie togolaise Afuma, et une troupe du Popo carnaval de la Côte d’Ivoire, se sont rencontrés dans les rues pour danser et faire danser.

c) MASA

Scénarisations et chorégraphies joyeuses, décor et costumes colorés, Fanfares et rythmes d’été, la diversité se sentait entre les fils de danseurs et d’acteurs.

Cette parade annonce bien les sept prochains jours du festival qui encourage le mélange des cultures.

On note d’ailleurs dans les programmations, en dehors de l’Afrique, centre du MASA, des spectacles venus d’Europe, d’Amérique, et d’Asie.

Categories: Arts scéniques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *