C’est près de 83 stands qui, depuis le samedi 10 mars 2018, ont élu domicile à l’entrée principale du palais de la culture de Treichville.

Par Jackie Edi

L’installation est identifiée en tant que le marché artisanal du Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan. Les créations y exposées et vendues comprennent des vêtements, de la maroquinerie, et des parures traditionnels ou inspirés de la tradition africaine. Vous reconnaîtrez d’ailleurs le Bogolan, le Raphia, le Faso Danfani, ou le cuir de bœuf et de chameau.

Au côté des artisans, en annexe, des artistes exposent peintures et sculptures. L’un des peintres est bien connu du paysage ivoirien. Il a même été décoré par le Gouvernement avec un Prix d’excellence. En effet, malgré son handicap (Il lui manque les deux bras et les deux jambes), il réalise des tableaux en tenant le pinceau avec sa bouche. Il exerce et vit de cette activité depuis plusieurs années. Vous le retrouverez dans un décor coloré, appliqué sur ses toiles.

Pas loin à côté, un sculpteur moins connu s’affaire sur un tas de sable. L’image frappe. Bob Atiso exhibe son œuvre sculptée sur place : Une femme sein nue près d’un cocotier.

Cet artiste togolais à l’aide de truelles de différentes tailles, de spatule, de pêle, de sable et d’eau, réalise des sculptures exceptionnelles.

C’est un don que j’exploite, je n’ai pas fait d’études, déclare t-il.

Les festivaliers n’ont eu de cesse de prendre des photos près de cette création sableuse et brillante.

 

Categories: Arts visuels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *