A peine rentré du Maroc où il exposait ses tableaux, le peintre Mounou Désiré s’est envolé le jeudi 17 mai pour la Belgique à l’invitation de la GRAPA. Une expédition significative pour lui qui est le seul artiste représentant la Côte d’Ivoire où il expose dans le même temps, en tête d’affiche de la Foire d’art contemporain.

Par Orphelie Thalmas

Oeuvre de Mounou Désiré Koffi

Le GRAPA est la  grande rencontre des artistes peintres africains. La deuxième édition se tient du 18 au 20 mai à la galerie Ravenstein. Pendant trois (3) jours, seize (16) artistes présentent leurs travaux et rencontrent de potentiels acheteurs et promoteurs d’art. Mounou Désiré y exposent trois tableaux de sa dernière collection. Des grandes dimensions dont l’une a été réalisée avec frénésie quelques jours avant le voyage. Colorés, grouillant de monde, habillés de claviers et d’écran tactiles, ces toiles ne trahissent pas l’univers et la signature de ce peintre résolument contemporain. Les paysages urbains le passionnent.

Il y apporte chaleur et lumières avec ses touches de couleurs, ses mouvements de pinceaux aux pieds de ses personnages. Un observateur commente ainsi son travail :

Ça fait musiquer les murs et chalouper les cimaises. C’est de la musique pour l’œil.

Difficile d’y rester insensible. La technique et le discours vous retiennent.

Lisez aussi : Un ivoirien réalise des tableaux à partir de claviers de téléphone

Photo : Ibrahim Canaan

Categories: Arts visuels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *