Replacer l’homme noir au cœur de l’histoire. Telle est sa volonté affichée par l’américain d’origine nigériane. Kehinde Wiley recompose les grands classiques de l’histoire de l’art en y invitant des personnages afro-américains. L’artiste est focus sur les portraits qu’il situe dans une ambiance colorée de flore et de faune.

On se demande cependant si ce décor “adorable”, voire enchantée, n’aurait pas pour objectif l’adoucissement de ses postures tranchées.

Par Orphelie Thalmas

Judith and Holofernes, 2012

Son travail est très moderne et pop. Engagé, il s’autorise des œuvres chocs comme Judith and Holofernes, dévoilée en 2012. Il s’agit de la représentation d’une femme noire tenant la tête d’une personne blanche en main. Avec cette peinture, il critique le racisme dans l’histoire de l’art et la présentation dégradante du noir. Le tableau fait d’ailleurs référence à celui de Giovanni Baglione, Judith and the Head of Holofernes. 

Mrs Waldorf

Kehinde Wiley s’est rendu particulièrement célèbre grâce à son portrait du Président Barack Obama réalisé en 2018.On ne saurait rester insensible au travail sur le regard de ses personnages, allure fière et port digne.

Portrait de Barack Obama, 2018

 

Categories: Arts visuels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *