Le samedi 10 novembre, Culturiche célébrera son premier anniversaire avec la projection d’un film d’Henri Duparc à l’Azalaï Hôtel Abidjan à partir de 18H.

Pourquoi il faut absolument voir ce film ?

Par Orphelie Thalmas

Pour la trame et son rendu

Ancien combattant de la guerre 1939/45, Kwao et son épouse espèrent depuis 10 ans la venue d´un enfant dans leur couple. Dans leur petite ville où cohabitent : tradition, colonialisme, politique, sexe,…, leur bébé naît enfin. Mais il a six doigts à chaque main. Selon la tradition de sa société, cet enfant est un porte-malheur. Il doit être sacrifié.

Ne vous attendez pas à un rendu linéaire. Tout le long du film des petites intrigues se glissent avec humour. Les enjeux sont multiples des plus légères (Relations amoureuses et sexualité) au plus sérieuses (Questions politiques).

Pour les acteurs

Bamba Bakary, celui qui jouait avec brio Demi-dieu dans le mythique Bal poussière, est Kwao le personnage principal. Il a à ses côtés, Naky Sy Savané qui explose l’écran avec son naturel. Ses acolytes, Magnéto (Zahon Gabriel), Zoumana Gbizié, ou feu Ayatollah, ne passent pas inaperçus. On adore revoir ces ténors ivoirien de l’écran dont le jeu d’acteur fait cas d’école pour la jeune génération. Ils adoptent la simplicité du quotidien peint par le film et vous invitent au fil des minutes à immerger dans leur environnement.

Pour l’exercice de re-contextualisation

Le film a été réalisé en 1990 mais il relate 1956. Nous sommes en 1956, à la veille de l´indépendance des pays africains. Henri Duparc arrive à recréer une époque loin de trente-quatre ans dans le décor, le langage et les costumes. Henri Duparc fait le compte rendu d’une période coloniale paisible sans nier les tensions entre autochtones et colons. Mais la priorité est clairement offerte au premier angle. C’est une proposition agréable, divertissante sans “amuser la galerie”.

Pour les thématiques

Le sixième doigt grouille de matières à discuter. Condition de la femme, Exploitation, Conflit entre tradition et modernisme, Enjeux de la colonisation et de l’indépendance, Mariage… Le film est une satire. Elle dépeint avec humour et franchise des questions sociales qui n’ont toujours pas été épuisées en 2018 où nous partageons avec vous cet article.

NB : Malheureusement nous n’avons plus de places disponibles pour cette première projection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *