Le 1er séminaire régional portant sur le statut de l’artiste Africain s’est tenu à Ségou au Mali du 31 Janvier au 1er Février 2019.

Organisé par l’OCPA (Observatory of Cultural Policies in Africa), le Centre Régional pour les Arts Vivants en Afrique CERAV-Afrique, et la Fondation Festival sur le Niger; il a réuni les experts africains de la CEDEAO et de la CEMAC/CEEAC. C’est pour eux l’occasion de mener des réflexions portant essentiellement sur l’examen de la situation professionnelle et sociale de l’artiste Africain, aux fins de poser les bases de l’élaboration d’un statut pertinent pour les artistes Africains.

Par Evan Gnandi

Ils ont donc procédé à un tour d’horizon analytique sur la situation de l’artiste Africain à travers différentes communications sur des thématiques relevant les similarités et les particularités des réalités nationales et interrégionales de l’artiste Africain. En plus des ateliers de travail, au total, douze (12) thèmes ont été abordés à savoir :

  • Le rôle des artistes dans les stratégies de préservation du patrimoine culturel et la quête du meilleur vivre ensemble en Afrique ;
  • L’artiste africain et sa contribution à la construction d’une cohésion sociale
  • Le statut et la fonction de l’artiste plasticien dans la société africaine hier, d’aujourd’hui et les enseignements pour le futur;
  • La formation et l’éducation artistique en Afrique et les voies de conscientisation et de responsabilisation sociale et politique de l’artiste africain,
  • La place de l’artiste dans les stratégies et politiques de développement en Afrique : le cas du Burkina Faso

Le séminaire a réuni plus de 40 spécialistes de la culture venus de divers pays, parmi lesquels des panélistes et experts tels que:

 

– Pr Lupwishi MBUYAMBA Directeur exécutif de l’OPCA (Mozambique)

– Pr Abdoulaye Doro SOW enseignant-chercheur en sciences sociales (Mauritanie)

– Pr Ibrahima WANE; professeur de Littérature et Civilisations Africaines à l’UCAD (Sénégal)

– M. Abdoulaye KOUNDOUL, professeur d’éducation artistique, Chef du département de

formation de formateurs, d’Animation Culturelle et de Recherche à l’ENA (Sénégal)

– Lassina KONE; artiste, Directeur de l’association Don Sen Folo (Mali)

– Dr Yacouba Konaté, Docteur d’Etat de l’Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne,Commissaire

général du MASA Abidjan (RCI) Membre du Conseil Scientifique de l’Académie des Arts, des

Sciences et des Cultures d’Afrique et des Diasporas à Abidjan.

– M. Gervais Hugues Ondaye : Commissaire Général du Festival Panafricain de Musique

(FESPAM)/

– Dr Hamadou Mandé; Enseignant-chercheur d’arts dramatiques et de politiques culturelles à

(UFR-LAC) de l’Université Ouaga 1 (Burkina-Faso)

– Mme Odile SANKARA (Directrice artistique de la compagnie KANDIMA (Burkina-Faso)

– M. Youba BATHILY: Consultant culturel (Mali)

– Michel SABA Délégué général du CERAV/Afrique (Burkina)

– Mme. Korkor AMARTEIFIO Fondatrice de l’Institut de Musique et de développement (Ghana)

 

A sa 15ème édition couplée de la deuxième du salon contemporain des Arts (Segou Art’2), le festival sur le niger a eu l’honneur et le plaisir d’accueillir cet grand think-thank qui se veut faire converger les missions de toutes les instances et expertises qui s’y retrouvent. Leur travaux seront sans doute, d’un apport remarquable pour le développement culturel en Afrique; raison pour laquelle l’amélioration de la situation de l’artiste qui en est un acteur majeur représente l’urgente problématique sur laquelle il faut agir.

Les acteurs du 1er séminaire régional précisent qu’ils feront un travail d’éveil en amont, par un éclairage sur les droits et devoirs des parties concernées, puis une sensibilisation des pouvoirs publics sur la contribution des artistes au développement. La prochaine étape de ce séminaire sera l’organisation d’un forum intergouvernemental autour de la question.

Categories: Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *