Résolution, le seul film ivoirien en lice pour l’Étalon d’or du Yennega pourrait bien remporter cette distinction. Le jury, en plus de récompenser une réalisation de grande qualité, s’inscrirait dans le combat mené en faveur des droits des femmes et de leur émancipation.

Alors que le Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (Fespaco) bat son plein, toute la Côte d’Ivoire croise les doigts pour la seule production ivoirienne nominée dans la catégorie Long métrage. Pourquoi Résolution pourrait bien recevoir le Grand prix ?.

Par David Dolégbé


Une bonne base technique

Réalisé par Boris Oué et Marcel Sangne “Résolution” est un film dramatique ivoirien. Il a été produit par Evelyne Juhen, également actrice principale du long métrage. Cette dernière est déjà connue de la scène cinématographique ivoirienne pour avoir co-produit “Kamissa”, qui avait obtenu un succès médiatique et un bon accueil des cinéphiles ivoiriens. Le sacre espéré à Ouagadougou lui permettrait de clore en beauté une saison consacrée à l’émancipation de la femme, notamment africaine.


Une histoire d’actualité

Il est question de violences conjugales faites aux femmes, ce film dresse un tableau dur mais sincère et assez courant dans notre société africaine. Inspiré de plusieurs faits réels, les réalisateurs nous racontent l’histoire de Yenan, une femme de la trentaine qui tente en surface de paraître heureuse, alors même qu’elle subit au quotidiens des violences conjugales de la part de son mari. Avec le temps, elle en est arrivée à se dire que ce sont des sacrifices nécessaires pour le bien de sa famille. Mais quand les choses vont trop loin, elle finit par surmonter ses peurs, trouve la force de regarder la vérité en face et de dépasser cette épreuve.

LIRE AUSSI >>   Green Book : Une dramédie


Entre actualité et dénonciation de discriminations : un Green Book ivoirien ?


Le Fespaco 2019 pourrait écrire fièrement une belle page de son cinquantenaire en s’inscrivant dans la même dynamique que la cérémonie des Oscars, qui a décerné à Green Book, le prix du meilleur film. Ce dernier dénonce un racisme profond, ancien et ravivé aujourd’hui aux Etats-Unis, de la même manière que Résolution porte sur un sujet sensible et malheureusement d’actualité : les violences conjugales. Récompenser Résolution serait donc pour le Fespaco une belle manière de contribuer à la défense des droits de la femme, surtout à l’approche de la journée mondiale des droits de la femme, le 8 mars.

Résolution, le seul film ivoirien en lice pour l’étalon d’or du Yennenga au Fespaco 2019

 Mais en plus de cette cause noble que défend cette production, la victoire de Résolution serait une passation de flambeau à une nouvelle génération de cinéastes et jeunes réalisateurs africains. Boris Oué et Marcel Sangne se positionnent comme les représentants de ce cinéma qui peu à peu gagne en effervescence.

On espère donc que Résolution reviendra couronné par ce trophée, en honneur à toutes celles et ceux qui, en Afrique et dans le monde, affirment en chœur, “Non aux violences faites aux femmes”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *