La danse traditionnelle s’inscrit dans la même rythmique que le hit Sympa du chanteur de Coupé décalé Ariel Sheney. Focus sur les pas du Gumbe.

Par Karim Dagnogo et illustré par Nandy Diabaté

S’il y a un art qui rassemble les peuples dans un esprit festif et social, c’est bien la musique et la danse. Les africains en effet, on un goût plus raffiné pour la danse et l’exprime à tout moment car la danse est utilisée pour transmettre des messages. Ce qui fait d’elle un instrument de communication extraordinaire. En Côte d’Ivoire, tous les peuples ont au moins une danse qui reflète leur patrimoine même si certaines sont nées de brassage interculturel. C’est le cas du gumbé, une danse bien spéciale qu’on attribue au Malinké.                      

GUMBE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le Gumbe ou Goumbé est un style de danse très rythmé d’Afrique de l’Ouest. Il est notamment joué en Guinée Bissau, au Sénégal, au Cap-Vert, en Côte d’Ivoire et en Gambie. C’est une musique traditionnelle d’origine animiste, à la fois entraînante et chaleureuse qui peut avoir des spécificités d’un peuple à un autre. Le goumbé de la Guinée Bissau est par exemple un chant dédié aux génies tutélaires.

Il accompagne aussi tous les évènements de la vie sociale (naissance, mariage, décès, circoncision…). C’est aussi un moyen de communication entre deux villages rapprochés.

En Côte d’Ivoire, il existe ou du moins il existait des compagnies qui s’étaient spécialisées dans l’exécution de la danse. Ce sont entre autres le Lion d’or Goumbe d’Abobo, le Goumbe Royale de Grand-Bassam et bien d’autres. S’inscrivant dans la même époque que le Sympa,  elle est exécutée au clair de lune, autour d’un feu ardent ou sous les lampadaires sur un terrain bien vaste. Les danseurs se laissaient guider par le son des tambours, des caisses et des castagnettes.

LES SOLEILS DU GOUMBE

Nos recherches nous ont menés vers un nom : « Gary Cooper », Mais Il avait la réputation d’être un excellent danseur du Goumbé. Il aurait d’ailleurs appartenu à la compagnie Le national Goumbé  d’Abobo.

Toujours en cherchant des éléments de réponse, nous avons découvert feu Traoré Moussa. Surnom Moussa Dyss c’était un fabuleux danseur du goumbe. Décédé le 28 octobre 2015, il était le 5e adjoint au maire de Treichville.  Il a été selon son fils que nous avons contacté le président du Goumbé Royal de ladite commune pendant 20 ans.

Connaissez vous le #Goumbé, cette danse très rythmée originaire d'Afrique de l'Ouest ? #CULTURICHE

Publiée par Culturiche, sur Mercredi 6 février 2019

Cette danse fait partie des patrimoines culturels nôtre notre. Il était de notre devoir de vous ressasser ces vieux souvenirs de la Côte d’Ivoire d’avant.

Categories: Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *