Dez Gad, c’est le blazz de l’ivoirien Désiré Coffi Gadeau. Le guitariste jazzman a marqué la paysage culturel de Côte d’Ivoire en s’impliquant dans la promotion du Jazz. Il lance en 2009 l’Emoi du Jazz au sein du Music’All. Son oeuvre se poursuit après qu’il ait tiré sa révérence.

Par Karim Dagnogo

Dez Gad, c’est le blazz de l’ivoirien Désiré Coffi Gadeau. Le guitariste jazzman a marqué la paysage culturel de Côte d’Ivoire en s’impliquant dans la promotion du Jazz. Il lance en 2009 l’Emoi du Jazz au sein du Music’All. Son oeuvre se poursuit après qu’il ait tiré sa révérence.

L’Emoi du Jazz fredonne ses notes depuis bientôt 10 années maintenant. Le rendez-vous a acquis de la maturité et en notoriété, faisant se rencontrer une diversité de cultures avec au centre la Côte d’Ivoire.

La représentante de l’UNESCO, le Ministre de la Culture, et le Maire de la commune de Marcory


La fondation DEZ GAD’S TRIBUTE inaugurée

Ce mardi 2 avril 2019, en prélude de “l’Émoi du Jazz by Dez Gad”, le comité d’organisation a procédé au lancement de la fondation Dez GAD’S TRIBUTE,  une fondation qui se veut fraternelle et accueillante pour tous les amoureux du jazz. La cérémonie s’est naturellement tenue au Music’All, lieu témoin de plusieurs années au service de la musique.

Cette ouverture s’est faite en présence des autorités politiques : le ministre de la culture M. Maurice Bandama, Mme Anne Lemaistre la représentante de l’UNESCO en Côte d’Ivoire et  du maire de la commune de Marcory, Monsieur Abi Raoul qui depuis l’année 2018 a baptisé la rue qui accueillait cette cérémonie “Rue Dez Gad”.

“Rue Dez Gad” situé dans la commune de Marcory – Abidjan

Les officielles, chacun à leur tour ont magnifié la mémoire de Dez Gad et encouragé le comité d’organisation pour l’excellent travail abattu jusque là. La fondation Dez GAD’S TRIBUTE se localise au sein du MUSIC ALL, l’endroit même où “l’Émoi du Jazz by Dez Gad” est née.

L’Émoi du Jazz by Dez Gad lancé

Ce qui donne une touche particulière à “l’Émoi du Jazz by Dez Gad” c’est sa volonté de rassembler les cultures avec le concours de jazz. Le concours jazz zouglou consiste à “Jazzifier” une musique zouglou imposée, mais aussi à “Zougloufier” une musique jazz.

Pour cette année c’est la chanson Gboglo Koffi du talentueux Bilé Didier parrain  de l’événement qui sera imposé aux candidats. Les inscriptions sont ouvertes pour ceux qui désirent participer à concours. Rendez-vous dans les jours prochains pour célébrer le jazz dans toute son essence.

Categories: Arts scéniques

One comment

Dez Gad's Tribute, la nouvelle fondation pour le Jazz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *