Une allégorie est une forme de représentation indirecte qui emploie une chose comme signe d’une autre chose. C’est cette forme d’expression qu’a choisit Justine Dédé, fonctionnaire international, pour faire passer le message qu’elle souhaite transmettre dans ses deux premiers livres destinés aux enfants. Edités par L’harmattan Côte d’Ivoire, La balançoire de ma grand-mère et Milka, l’aventurier pique-bœuf traitent des sujets d’actualité.

Par David Dolégbé

Dans ses ouvrages, l’auteure traduit par des textes, des mots et des couleurs des situations qui appellent à une prise de conscience et de responsabilité sociale. Panorama deux livres signés Justine Dédé, qui fait ainsi son entrée dans la grande famille de la littérature ivoirienne.

Miki, l’aventurier pique-bœuf, pour dénoncer l’immigration clandestine

Dans Miki, l’aventurier pique-bœuf, Justine Dédé nous dresse un constat assez familier à notre époque. A travers l’histoire de cet oiseau, elle montre à quel point il est funeste de tout laisser pour tenter une aventure vers l’occident comme le signifie Marshall Kissy, critique littéraire.

Mais bien au delà de ce message, l’auteure témoigne dans ce livre de son amour pour la nature et interpelle sur la nécessité de protéger notre environnement. Un environnement qu’elle chéri, depuis son enfance dans son village natal. Et là, lui revient les souvenirs de sa grand-mère. Le déclic du second livre que nous vous présentons.

La balançoire de ma grand-mère, un rappel à la solidarité et au vivre ensemble

On rêve tous d’avoir une balançoire à la maison quand nous étions des enfants. Cette joie de vivre dans un cadre amusant entouré de ses amis, l’auteure l’a tellement si bien vécue qu’elle n’a pas voulu que ses souvenirs restent dans sa pensée, à elle seule. Elle a donc partagé cette nostalgie de son enfance à travers ce livre.

Entre les lignes de cet ouvrage s’immerge de la tolérance, du bonheur, de l’acceptation des autres selon votre appartenance religieuse et sociale. La balançoire de la grand-mère de Justine accueillait tout le monde sans distinction, où les enfants profitent pour savourer les moments les plus heureux de leur vie.

Ces moments, nous les avons vécu et nous devons partagé le sentiment qui nous anime. C’est pourquoi, La balançoire de ma grand-mère est un livre qui ne doit pas rester trop longtemps dans les étagères des librairies. Il doit sortir à la découverte du monde et des mains moites des tout-petits qui, apprendront dès le bas âge des valeurs nobles. Et cela n’a pas de prix, il vaut plus que 5 000 F cfa.

Les deux livres que nous découvrons ont été présentés au grand public ce mardi 24 juillet 2019 à la librairie carrefour Siloé, Et ce, en présence des journalistes, de la famille et des proches de l’auteure et surtout devant les yeux avisés d’éminente personnalité dont M. Nkoumo Henry, directeur du livre et M. Etty Macaire, Président de l’association des écrivains de Côte d’ivoire.

Categories: Littérature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *