Après le festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) qui a réuni de 2008 à 2017 dans le village des magiciens, les amoureux de la musique afropop de tout le district d’Abidjan ainsi que des artistes de renoms, anoumabo en connaîtra un autre.

Par Jackie Edi

Du 15 au 17 novembre 2019, sous le thème « un atchan* nouveau », les résidents de ce village vibreront aux rythmes du festival atchan d’anoumabo (FESTAA) pour célébrer ensemble la culture ébrié.

Ce festival a été mis en place dans le but de valoriser ce peuple minoritaire qui ne représente que 0,7 % de la population ivoirienne, d’après un article publié par l’institut numérique.

Pour James Agoua, commissaire général du festival,

« le Festaa a été initié afin d’attirer l’attention des jeunes ébrié, garant de cette culture dans le futur, sur l’importance de la connaissance de la tradition. Car celui qui se détourne de ses coutumes marche sur un chemin sans laisser de traces. », a-t-il expliqué.

Durant ces trois jours de festivité, ce seront entre autres des concours culinaires, des enseignements sur le peuple, une projection de film, des dégustations de mets locaux, des prestations artistiques, la danse traditionnelle, des formations sur l’entreprenariat qui meubleront ces journées.

Le Festaa, pour sa première édition verra la participation d’autres villages frères d’Anoumabo.

*atchan désigne le peuple ébrié en langue ébrié

Categories: Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *